Discrimination au travail

La discrimination au travail peut avoir un important impact sur le moral de la victime ainsi que sa performance. Ce genre de problème subsiste toujours au sein de certaines entreprises même s’il ne se manifeste plus trop. Quelques précautions peuvent être prises en compte pour lutter efficacement contre la discrimination au travail.

Appliquer une veille pour lutter contre le fléau

Une veille peut s’avérer avantageuse pour commencer une lutte contre la discrimination au travail. Cela consiste à la mise en place d’un baromètre interne pour observer le niveau d’égalité de traitement des travailleurs. Le baromètre peut même s’appliquer au niveau des ressources humaines pour ne citer que le processus de recrutement. Il est important de respecter la protection des données personnelles des employés pendant la mise en place du baromètre. Une évaluation régulière de la situation est aussi recommandée afin d’enrichir le bilan social. D’autres points sont aussi à évoquer comme la mesure de la différence des origines ou la pyramide des âges.

Instaurer une culture d’entreprise pour favoriser l’égalité de tous

La culture de l’entreprise doit favoriser l’égalité des chances pour tous et sans la moindre discrimination. L’engagement repose avant tout sur la sensibilisation du personnel en les informant de ce que dit la loi. Une mobilisation et une formation des représentants des travailleurs sont aussi à prendre en compte. Ces délégués sont les suivants :

  • Le Comité d’entreprise (CE)
  • Les délégués du personnel
  • Les représentants des organisations syndicales
  • Le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)
A lire aussi  Plan de départ volontaire

La formation peut se focaliser vers la formation d’un groupe de pilotage. À cela s’ajoute le montage de groupes de réflexion pour travailler sur les points chauds. Il y a aussi la rédaction d’une Charte des bonnes pratiques sur l’égalité des chances et de non-discrimination.

Améliorer la communication au travail

Une bonne communication est aussi indispensable pour combattre la discrimination au travail. Il faut avant tout respecter les obligations d’affichage prévu par le Code du travail dans l’article L.1142-6. Il y a aussi les articles 225-1 à 225-4 dans le Code pénal. L’augmentation des supports de communication peut aussi s’avérer intéressante. Il est aussi important de faire remonter les informations sans laisser aux salariés l’impression d’être en danger. Plusieurs options peuvent être proposées dans ce genre de situation comme l’envoi de mails ou les prises de rendez-vous. La communication est aussi indispensable pendant les diverses formations.

Promouvoir l’égalité des chances avec des actions concrètes

Il faut des actions concrètes pour lutter réellement contre la discrimination au travail. Commencez par revoir les actions de gestion des ressources humaines comme la procédure de recrutement non discriminatoire. La création de fiches de postes doit se baser sur les compétences. La mise en place d’un plan de formation pour tous est aussi une option louable. L’aménagement du travail est aussi un choix considérable. Cela peut concerner l’agencement de poste pour donner leurs chances aux employés handicapés. Les réunions nocturnes doivent s’arrêter tout en pensant à mixer les équipes. Tout le monde peut alors occuper tous les postes dans l’entreprise, peu importe le sexe.

A lire aussi  Droit de visite grands parents