Avocat à Paris en droit du divorce

La nécessité d’un avocat à Paris en droit du divorce

Les gens cherchent souvent un avocat lorsqu’ils ont un problème ou une question. Lorsqu’il s’agit de divorce, de nombreux couples vont se demander “où trouver un bon avocat ?” En fait, il est tout aussi important de savoir où chercher ! Il existe des avocats dans tous les domaines. L’un d’entre eux est celui qui est spécialisé dans le droit de la famille connu sous le nom d’avocat Paris en droit du divorce. Si vous êtes à la recherche d’un tel avocat, voici comment vous pourriez vous y prendre pour en trouver un avocat du divorce à Paris.

Trouver un avocat du divorce à Paris

Le premier endroit auquel la plupart des gens pensent lorsqu’ils veulent un renseignement est Internet. Et bien que cela reste votre meilleure option si vous prévoyez de vous marier bientôt. Si vous recherchez un avocat spécialisé dans le divorce à Paris, ce n’est pas la meilleure option. Seuls environ 10 % des avocats ont des sites Web contenant des informations actualisées, de sorte que de nombreux noms apparaîtront lors d’une recherche sur Internet, alors qu’ils ne sont tout simplement pas pertinents pour votre recherche. Il est préférable de consulter les annuaires locaux ou de demander des recommandations à des amis ou des membres de votre famille qui ont déjà eu recours à un avocat.

A lire aussi  Aliénation parentale

Vous devriez ensuite envisager de demander des recommandations à d’autres avocats. Il n’y a aucune raison pour que deux avocats ne se recommandent pas mutuellement des clients, et beaucoup le font par le biais du bouche à oreille et des associations professionnelles.

Votre meilleure ressource est de loin quelqu’un qui a déjà eu recours à un avocat spécialisé dans le divorce à Paris et qui peut vous en recommander un dont il a été satisfait. Cette personne peut tout savoir sur son personnalité, leur expertise en droit de la famille et le niveau général de service. Ils peuvent également fournir des informations sur les pratiques de facturation, la durée du processus et d’autres détails qui sont essentiels pour prendre une décision éclairée sur la personne à embaucher.

Lorsque vous commencez votre recherche d’un avocat spécialisé dans le divorce à Paris, examinez votre problème ou votre question objectivement. Ne demandez pas seulement “qui est le moins cher” mais considérez toutes vos options. Où avez-vous entendu parler d’eux ? Quel genre de conseils ont-ils donné ? Ont-ils répondu aux appels téléphoniques dans les délais prévus ? Étaient-ils aimables et serviables lorsque vous leur avez parlé au téléphone ? Ce type de questions vous aidera à déterminer où vous devriez aller pour trouver votre nouvel avocat spécialisé dans le divorce à Paris.

Une fois que vous avez terminé votre recherche, ne perdez pas de temps . Le divorce et le droit de la famille sont des procédures compliquées qui prennent du temps. Vous voulez être sûr d’obtenir les meilleurs conseils et la meilleure représentation, alors assurez-vous de contacter plusieurs avocats, de réduire votre liste à trois ou quatre options, puis d’en choisir un immédiatement avant de poursuivre votre vie.

A lire aussi  Avocat du divorce à Genève en Suisse

Demander des références à des amis ou à des membres de la famille qui ont eu recours à un avocat dans le passé est un excellent moyen de trouver un avocat spécialisé dans le divorce à Paris. Seuls environ 10 % des avocats ont des sites Web avec des informations à jour, de sorte que de nombreux noms apparaîtront dans une recherche sur Internet qui ne sont tout simplement pas pertinents pour votre recherche. Il est préférable de consulter les annuaires locaux ou de demander des références à d’autres avocats.

Les différents types de Divorce

Divorce pour faute et le divorce pour absence de faute

Dans le cas d’un divorce sans faute, le couple est d’accord sur tous les points et ne se rejette pas la faute, alors que dans le cas d’un divorce pour faute, l’un des conjoints ou les deux seront blâmés pour l’échec de leur mariage. La France applique également une période de séparation d’un an avant de demander le divorce. La faute peut inclure l’adultère, mais il existe bien d’autres raisons, comme l’ivresse habituelle ou la consommation de drogues, qui peuvent constituer des motifs de demande de divorce pour faute. Si vous êtes séparé de votre conjoint depuis plus de trois ans, vous constaterez peut-être qu’il ne contestera pas une demande de dissolution de votre mariage, que ce soit pour ces motifs ou pour un règlement financier.

Le droit du divorce est complexe et il est important d’engager un avocat spécialisé dans le divorce à Paris qui a de l’expérience dans votre type de dossier.

A lire aussi  Quel est le rôle d'un avocat du droit de la famille

Divorce par consentement mutuel

Si vous et votre conjoint êtes d’accord sur tous les points, un divorce peut être facilement organisé. Le divorce par consentement mutuel est une procédure simple qui implique le dépôt d’une demande conjointe de dissolution du mariage auprès des autorités compétentes de l’État. Si vous êtes séparés depuis plus de trois ans, un conjoint peut demander le divorce sans avoir besoin de l’accord de l’autre. Dans ce cas, seules certaines questions doivent être résolues, comme la garde des enfants, les modalités de visite ou le règlement des biens. Tant que les deux parties sont d’accord sur ces questions, elles ne nécessitent pas de procédure judiciaire supplémentaire.

Divorce à l’initiative de l’un des conjoints

Bien qu’il soit possible de demander un divorce sans faute sur la base de trois ans de séparation d’avec un partenaire non coopératif, la plupart des divorces initiés par l’un des conjoints sont des divorces sans faute sur la base de différences irréconciliables.

Divorce pour altération du lien conjugal

Le système juridique français reconnaît que la rupture d’un mariage peut être due à une “altération du lien conjugal”, ce qui n’est pas nécessairement la même chose que des différences irréconciliables. Si l’un des conjoints souffre de problèmes psychologiques, d’abus de drogues ou d’alcool, ou d’autres problèmes qui le poussent à être violent ou abusif envers son partenaire, cela peut également justifier une demande de divorce.