Droits de succession d’assurance vie : quel simulateur choisir ?

Quel simulateur de calcul de droits de succession choisir pour une assurance vie ?

L’assurance vie en cas de décès est un moyen très courant et utilisé en France afin de transmettre ses biens à ses héritiers ou à une tierce personne, notamment au vu des très nombreux avantages que cette démarche administrative implique sur le plan fiscal. Néanmoins, il existe un impôt qu’on appelle les droits de succession, que les bénéficiaires d’un tel contrat d’assurance sont amenés à payer avant de pouvoir toucher leur patrimoine.

Vous voulez calculer vos droits de succession à l’aide d’un simulateur ? Laissez-nous vous en apprendre un peu plus sur ce sujet.

Droits de succession, qu’est-ce que c’est ?

On les appelle également les frais de succession, il s’agit tout simplement d’un impôt que les héritiers d’un patrimoine donné sont obligés de céder avant de pouvoir bénéficier de leur patrimoine transmis. Cette somme est prélevée après minoration grâce à un abattement proportionnel au montant de l’héritage individuel de chaque personne et de sa relation filiale avec le défunt.

En temps normal, les droits de succession doivent immédiatement être prélevés du montant hérité par le bénéficiaire dès lors qu’il dépose sa déclaration de succession, mais il est possible sous certaines conditions et en cas exceptionnel de problème trésorier de profiter d’un délai supplémentaire établi par l’administration pour payer ses frais de succession.

Afin de pouvoir profiter de ce délai supplémentaire, il est obligatoire pour l’hériter de formuler sa demande au moment du dépôt de sa déclaration de succession, et il doit également pouvoir offrir une garantie afin d’amortir une incapacité à payer ses frais. Toutefois, sachez qu’une telle demande n’est pas toujours acceptée et que l’administration est tout à fait en droit de la refuser pour des raisons qu’elle n’est pas obligée de stipuler ouvertement (sans justification), car il s’agit en réalité d’une faveur accordée en cas extrême d’incapacité financière, mais en possession d’une garantie fiable.

Quel simulateur de calcul de droits de succession choisir pour une assurance vie ?

Il existe de nos jours plusieurs sites internet proposant des simulations de calcul de droits de succession ouvertes à tous, c’est par exemple le cas du site officiel de l’administration française, mais également de plusieurs sites internet relatifs à des banques en ligne ou physiques.

Pour être sûr d’être le plus proche possible de vos droits de succession, il est important de choisir le site officiel de l’établissement bancaire avec lequel l’assuré a signé son contrat, ainsi, vous êtes certain de pouvoir vous fier aux taux donnés et aux résultats trouvés. Si cette banque ne dispose pas d’un simulateur de droits de succession, vous pouvez en choisir un autre d’une banque semblable à la vôtre (par exemple, une banque en ligne quand vous êtes chez une néo-banque ou une banque physique).

Nous vous conseillons d’opter pour un simulateur intuitif et facile à comprendre, car certains d’entre eux demandent beaucoup d’efforts, notamment pour les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec les appareils technologiques.

Finalement, choisissez toujours le simulateur demandant le plus de détails possible, car en effet, plus vous donnez de détails sur votre situation, plus le montant résultant sera proche de vos droits réels. Si un simulateur ne vous demande que certains chiffres, cela veut dire qu’il ne prend pas en compte beaucoup de paramètres et qu’il pourrait être très peu proche de la réalité.

Une simulation de droits de succession avec votre banquier

Il existe de nos jours plusieurs types de banques, à savoir :

  • Les banques physiques ;
  • Les banques en ligne ;
  • Les banques mixtes.

Peu importe le type de banque avec lequel l’assuré a décidé de signer son contrat d’assurance vie, vous pouvez discuter directement avec un banquier de celle-ci ou un courtier afin que ce dernier procède à une simulation et vous indique vos frais de succession. Sachez que cette solution est beaucoup plus précise que les simulateurs en ligne et que vous ne risquez pas d’avoir une marge importante et d’être surpris une fois les chiffres officiels révélés. Toutefois, sachez que les services d’un courtier sont facturés, car celui-ci ne travaille pas pour la banque, mais à son propre compte, veillez donc à connaître les honoraires de ce dernieravant de l’engager.

Vous en savez maintenant plus à propos des simulateurs de calcul de droits de succession et la manière de les choisir.