Est-il obligatoire d’avoir une assurance auto ?

Le gouvernement français a établi une liste d’assurances obligatoires pour tous les conducteurs.

  • La responsabilité civile (responsabilité)
  • Les accidents de travail ou de formation
  • Les dommages corporels liés aux accidents de voiture
  • Et enfin, les dommages causés à la propriété d’une autre personne

En plus de ces assurances obligatoires, il peut être ajouté à votre couverture que les dommages causés par les animaux, les événements naturels tels que les tremblements de terre et les tsunamis. En bref, il existe de nombreux types de couverture en fonction de son profil ou de ses besoins. Certains assureurs proposent également leurs propres services complémentaires pour une meilleure couverture de tous les risques en France ou à l’étranger.

Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas d’assurance automobile ?

La loi vous autorise à conduire avec votre permis de conduire, mais cela vaut-il vraiment la peine de courir le risque de ne pas être couvert en cas d’accident ?

Si vous êtes impliqué dans un accident et que vous présentez votre permis de conduire valide, vous recevrez une amende (entre 500 et 750 euros) si vous n’avez pas d’assurance automobile.

Toutefois, si vous êtes arrêté lors d’un contrôle, il appartiendra au juge de décider si cette infraction doit être portée devant les tribunaux. N’oubliez pas que d’autres infractions peuvent entraîner la perte de points sur votre permis de conduire (excès de vitesse, consommation d’alcool ou de drogues au volant…).

A lire aussi  Conseiller juridique ou avocat : connaître les différences pour bien choisir

Assurance responsabilité civile (RC) en France

Si vous êtes victime d’un accident avec un autre véhicule, il peut vous incomber de réparer les dommages causés par votre voiture. C’est là qu’intervient l’assurance responsabilité civile

Cette police couvre les dommages causés à des personnes ou à des objets (autres voitures, bâtiments, panneaux, arbres) à la suite d’un accident causé par l’assuré lorsqu’il conduisait son véhicule.

Le montant de l’indemnisation dépend du degré de faute de chaque partie. La victime doit prouver qu’elle a subi des dommages et qu’elle n’est pas responsable de l’accident

Un rappel : gardez toujours une preuve d’assurance dans votre voiture ! Il peut s’agir d’un certificat papier délivré par votre assureur, une copie de votre rapport de police ou le reçu d’un contrat en ligne.

En cas d’accident causé par une faute de l’assuré, il est recommandé de faire appel à des témoins (s’il y en a) et de prendre des photos montrant tous les dommages

Il est également conseillé d’éviter de dire que l’on est assuré auprès d’une autre compagnie afin de ne pas générer de conflit entre les assureurs

Enfin, il peut être utile de disposer de ce que l’on appelle la “divulgation” à domicile. Cela implique d’avoir stocké en format électronique des copies de votre police d’assurance ou des certificats papier. Ces documents faciliteront le processus d’indemnisation en cas de préjudice

Si vous ne présentez pas de preuve d’assurance pendant trois mois après avoir reçu une notification à la suite d’un accident sans explication satisfaisante, votre permis serasuspendu.

A lire aussi  Expertise judiciaire

Les dommages corporels liés aux accidents de voiture

Le dommage corporel est une notion juridique selon laquelle tout individu est protégé contre les dommages ou préjudices qui lui sont causés par un accident.

C’est donc l’individu qui engage une procédure pour demander réparation de tous les dommages subis.

Toutefois, cette protection ne s’applique pas si la personne blessée conduisait sans assurance au moment de l’accident, ou si elle a volontairement contribué à ses blessures.

L’assurance automobile au tiers en France couvre les dommages corporels même s’ils sont causés par la propre négligence de l’assuré au volant.

Le montant des dommages-intérêts varie en fonction de la gravité des blessures et peut être adapté en fonction de chaque cas. Il peut inclure les frais médicaux, la perte de salaire, les coûts liés à la rééducation, etc .

En outre, en cas de blessure grave, l’avenir de la victime peut être réclamé. Cela signifie que la compagnie d’assurance doit envisager d’assurer ou non la personne blessée à l’avenir.

Si vous êtes impliqué dans un accident alors que vous conduisez sans assurance et que vous subissez des dommages corporels, il est recommandé de contacter un avocat pour connaître vos options.