Harcèlement internet

Que l’on appelle également cyberharcèlement, les harcèlements Internet se manifestent souvent sur les réseaux sociaux et les e-mails. Il est à préciser qu’il s’agit d’un délit, pouvant entraîner des sanctions. La solution la plus simple est de retirer les publications concernées au responsable. Sinon, cela pourrait entraîner des amendes et d’un emprisonnement.

Le harcèlement internet : son fonctionnement

Un harcèlement constitue un acte ou un comportement, pendant lequel l’objectif principal est l’atteinte aux conditions de vie d’une personne. Elle peut avoir un impact sur la santé mentale ou physique de la victime, entraînant souvent des différents maux ou l’anxiété. Cela peut se présenter sous forme des propos, des contenus menaçants, obscènes et insultants. En ce qui concerne particulièrement les propos concernés, la plupart des cas sont sur les commentaires des internautes, les messages sur les forums, les montages d’images et de vidéos. Il convient de préciser que le harcèlement sur Internet est passible des lourdes sanctions. Cela concerne les espaces publics, comme les forums, ou privés, tels que dans des groupes.

Les principaux responsables du harcèlement sur Internet

Lors d’un harcèlement en ligne, les principaux responsables sont les auteurs des actes concernés. Il peut également s’agir des responsables tiers qui sont régis par des règles particulières. Il existe notamment des intermédiaires techniques, comme :

  • Les hébergeurs, stockant les contenus rédigés et effectués par des tiers, comme ceux d’un blog, d’un jeu, d’un forum ou d’un réseau social
  • Les fournisseurs d’accès qui propose une connexion à un réseau en ligne
A lire aussi  Loi mobilités : 500 millions d'euros de financement encore à trouver par le gouvernement

Un intermédiaire est reconnu comme responsable lorsque :

  • Il est au courant de la présence des publications concernées
  • Il n’a pas pris des mesures appropriées rapidement pour le retrait des publications, dès sa connaissance

La réclamation du retrait des contenus

En cas d’un harcèlement sur Internet, la victime a le droit d’agir directement au niveau des intermédiaires. Il est à préciser qu’il ne s’agit pas encore d’une plainte officielle. Cela peut se faire au niveau des responsables ou des administrateurs d’un réseau social ou d’un forum. De toute manière, certains hébergeurs et réseaux sociaux disposent d’un système permettant à la demande le retrait d’un contenu donné. Cela permet de respecter le droit de chaque utilisateur. Pourtant, les conditions du retrait varient de certains critères, propres à la plateforme, mais indépendamment des lois françaises. Lorsque l’on considère certains messages sur les forums comme menaçants ou obscènes, on a le droit de signer les responsables.

Les mesures à prendre en cas d’urgence

Pour une victime du harcèlement sur Internet, les cas d’urgence nécessitent l’intervention des forces de l’ordre. Pour cela, on doit faire appel à la gendarmerie ou à la police. Lors d’une incapacité à la communication verbale, on peut utiliser le SMS. Sinon, on peut utiliser l’appel téléphonique. Avec l’aide d’un avocat pénaliste, la victime doit porter plainte à l’encontre de l’auteur du harcèlement. S’il s’agit d’un mineur, il pourra agir seul ou être accompagné par ses parents pour signaler les faits. Pour la suite du processus, ses parents doivent agir en son nom. Une plainte contre X correspond aux auteurs non identifiables.

A lire aussi  L’adoption de la nouvelle loi asile-immigration en France