L’assurance vélo est-elle obligatoire ?

Le vélo est un moyen de locomotion très prisé. Effectivement, grâce à lui, il est possible de se déplacer d’un endroit à un autre sans pour autant polluer l’environnement. Le gouvernement encourage d’ailleurs la population à adopter ce mode de transport. Avant de vous y mettre vous aussi. Vous aimerez savoir si vous aurez besoin d’une assurance ou pas.

Le cas d’un vélo avec assistance électrique avec une puissance de 250 W

L’obligation de souscrire à une assurance quand vous conduisez un vélo dépend du type de bicyclette que vous allez utiliser. Effectivement, si vous optez pour un vélo avec assistance électrique dont la puissance est égale ou supérieure à 250 W. Vous devez absolument souscrire à une assurance vélo. De même, si vous conduisez un vélo dont la vitesse dépasse les 25 km/h, l’assurance est requise. Vous allez d’ailleurs souscrire à la même assurance nécessaire pour la conduite d’une moto. La couverture obligatoire pour cette assurance est la garantie responsabilité civile. C’est celle qui vous permettra de dédommager vos victimes en cas d’accidents. Que ce soit des dommages corporels ou matériels. Il est important de souligner que même si vous n’utilisez pas tous les jours votre vélo. L’assurance est tout de même obligatoire.

Le cas d’un vélo avec assistance électrique avec une puissance qui ne dépasse pas les 250 W

Si vous avez opté pour un vélo avec assistance électrique dont la puissance n’est pas supérieure à 250 W et où l’assistance n’est pas activée avec une vitesse supérieure à 25 km/h. L’assistance vélo n’est pas obligatoire. Toutefois, si vous causez des dommages aux autres pendant que vous conduisez votre vélo. Vous devez les réparer. C’est pour cette raison que pour être prêt à toutes éventualités. Il est recommandé de souscrire à une assurance pour votre vélo. Vous pouvez d’ailleurs opter pour :

  • Une garantie responsabilité civile. C’est avec cette assurance que vous pourrez couvrir les dégâts que vous avez engendrés aux autres. Mais vous pouvez aussi profiter de cette assurance pour vous couvrir. 
  • Une garantie accident. Avec cette assurance, vous avez une protection contre les accidents qui impliquent des véhicules avec moteur. Vous obtiendrez une couverture totale pour vos dommages corporels à condition que vous n’ayez pas commis de fautes graves pendant l’accident. Quant aux dommages corporels, l’indemnisation dépend de comment l’accident s’est déroulé. Et dans le cas où personne n’est responsable de l’accident. Votre indemnisation dépendra de vos garanties personnelles.
  • Une garantie vol et dégradation du vélo. Mais pensez à vérifier toutes les clauses pour éviter une mauvaise surprise. Effectivement, certaines compagnies d’assurance ne couvrent pas toujours les VAE.
A lire aussi  Quels sont les droits d'une société de recouvrement ?

Le cas d’un vélo classique

Pour les personnes qui ont opté pour un vélo classique ou sans assistance électrique. Il n’est pas nécessaire de souscrire à une assurance vélo. Toutefois, vous devez réparer les dégâts que vous avez causés personnellement en cas d’accident. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de souscrire à une garantie responsabilité civile. Et pour protéger votre vélo et vous-même. Pensez à une garantie accident. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une couverture en cas d’accident.

Le coût d’une assurance d’un VAE

Le tarif appliqué pour une assurance vélo avec assistance électrique dépend de son prix d’acquisition. Effectivement, si vous avez un vélo électrique à un prix abordable, il vous faudra prévoir un coût de 50 € par an. Si vous avez décidé d’acheter un VAE très cher, il vous faudra prévoir de payer 500 € par an pour votre assurance vélo. Ainsi, si vous avez acheté un Vae à 1 500 € par exemple, vous aurez à payer 12 € par mois pour votre assurance.