Préavis locataire : comment résilier un contrat de location ?

Quelles sont les raisons pour lesquelles un locataire peut résilier le contrat de location ?

En tant que locataire, vous avez le droit de mettre un terme à votre contrat de location, avec l’obligation de citer les causes liées à cette volonté de rupture. En effet, le préavis de location peut s’étendre sur une période qui ne dépasse pas les trois mois, cette période prend effet à partir du moment où le propriétaire reçoit l’information de votre part.

De ce fait, vous allez adresser une lettre de résiliation de contrat au propriétaire. Continuez à nous lire pour connaître tout ce qu’il y a à savoir sur la résiliation de contrat de location.

Quelles sont les raisons pour lesquelles un locataire peut résilier le contrat de location ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un locataire peut choisir de résilier son contrat de location. Parmi ces raisons, nous citons :

  • le locataire perd son travail : c’est l’une des raisons qui oblige le locataire à rompre son contrat de location. La période du préavis ne dépasse pas un mois ;
  • dans le cas où vous perdez votre emploi, vous êtes dans l’obligation d’informer le propriétaire du logement. Il y va de son droit, de recevoir une lettre explicative de votre part ;
  • le locataire peut souffrir de problèmes de santé : il vous est donc possible, en tant que locataire, de résilier votre contrat de location dans le cas où vous êtes malade (qu’importe votre maladie), la période du préavis ne dépasse pas un mois ;
  • il vous est notamment possible de résilier votre contrat après avoir eu un nouveau travail et ce, qu’importe le type d’emploi que vous avez pu acquérir. Le préavis de location ne dépasse pas un mois dans ce genre de situation.
A lire aussi  Chèque de caution

Dans quels autres cas peut-on résilier un contrat de location ?

Dans le cas où vous obtenez un logement qui ne soit pas meublé, vous allez pouvoir mettre un terme à votre contrat de location, à condition que le préavis ne dépasse pas la duré d’un mois. Dans le cas où vous arrivez à obtenir un nouvel emploi après avoir démissionner de votre ancien travail, vous pouvez adresser une lettre explicative au propriétaire, pour qu’il puisse rétablir les termes de votre contrat actuel. Vous allez devoir consulter un huissier, pour qu’il puisse à son tour établir un contre récépissé de votre demande de résiliation de contrat.

Est-il possible de ne plus revenir dans la location sans préavis ?

Vous êtes en mesure de quitter directement la location, si cette dernière ne dispose pas des éléments nécessaires à votre confort. La loi française vous autorise à laisser ce logement derrière vous et de partir, sans entamer la procédure de résiliation de contrat. Vous allez néanmoins, devoir déclarer votre départ auprès d’un huissier, que vous pouvez vous-même choisir.

Que faut-il savoir de plus ?

Vous devez savoir que le préavis de location représente une limite de temps que vous êtes obligé de respecter, dans le cas où vous souhaitez garder une bonne entente avec le propriétaire. Si par exemple, après une longue période, vous souhaitez récupérer ce même logement, vous pouvez reprendre contact avec le propriétaire, afin qu’il puisse établir un tout nouveau contrat avec vous, dans le respect des règles de la loi française.

A lire aussi  Connaître vos droits de propriété en tant que propriétaire d’un bien immobilier

Si cet appartement est bien meublé, le préavis peut être allongé à une période de trois mois. Il en va de même pour un logement non meublé, dans certains cas un peu exceptionnels. Vous n’aurez qu’à revoir les conditions du préavis avec le propriétaire.

Quels sont les conseils à suivre ?

Quand vous vous présentez devant un huissier, vous allez devoir fournir quelques documents qui sont les suivants : l’accord de l’huissier, les justificatifs qui prouvent que le logement est à l’origine de vos maladies (les allergies par exemple) et une copie de la lettre adressée au propriétaire.